• Mes cadeaux de Noël

    Depuis le temps que j'en rêvais, le Père Noël m'a exaucée !

    Cette année le Père Noël m'a vraiment fait plaisir car en plus de plusieurs Kits de broderie que je vous montrerai plus tard, j'ai eu la grande surprise de recevoir 2 poupées de la revue Modes et Travaux : une Françoise et une Emilie.

    DSC01483.JPG

    Françoise a eu 70 ans en 2021, autant dire que nous sommes de la même génération. 

    Elle a été  présentée pour la première fois en mars 1951 dans la revue Modes & Travaux, la poupée Françoise de la SNF a été commercialisée jusqu'en 1960. Sa production a redémarré chez Petitcollin, en 1998.

    Françoise mesure donc 40 cm, la mienne a les yeux cristal peints bruns, finition mate. C'est une Édition numérotée. Entièrement en polyéthylène. Cheveux peints bruns... et c'est une fabrication française.DSC01494.JPG

    Emilie est plus jeune mais je la trouve très mignonne aussi .

    Émilie mesure 39 cm. Elle est entièrement en vinyle souple avec un doux parfum de vanille.

    Ses cheveux sont auburn, coupe au carré avec frange. Ses yeux sont dormeurs bruns avec cils et de même c'est une fabrication française Petitcollin.

    Ces 2 petites sont arrivées toutes nues heureusement j'avais un vestiaire de secours et j'y ai donc puisé quelques vêtements pour les couvrir mais ils ne sont pas vraiment de saison !

    Je vais donc leur en coudre, mais si j'ai des livres de patrons pour Emilie pour Françoise par contre je n'ai que quelques explications de tricots.

    DSC01495.JPG

    Je lance donc un appel pour des échanges éventuels si vous avez dans vos placards des patrons pour des habits en tissus.

    Maintenant Françoise et Emilie ont rejoint Marie-Françoise arrivée à la maison il y a déjà quelques années et elles forment un beau trio.

    1.JPG

    118403bonnejourneecouturetricotbroderiemachineacoudre.gif

  • Poupées Amish

    Nous voici donc en 2022 avec l' espoir d'en finir une fois pour toute avec cette pandémie et de retrouver une vie normale.

    J'ai réussi à terminer en décembre le SAL de Mimi juste pour Noël par contre la couronne d'un Chat dans l'Aiguille reste à finaliser ce sera donc pour le prochain Noël.

    DSC01482.JPG

    Cette année je n'ai pas respecté la tradition d'initier une nouvelle broderie le 1er janvier, j'ai pris au contraire  la décision de terminer un ouvrage qui traînait depuis plusieurs années.

    J'avais commencé des poupées Amish depuis un certain temps et je m'étais intéressée à leur histoire.

    La réflexion que notre Président a faite dernièrement sur les Amish m'a donné envie de les ressortir du placard et de les terminer.

    amishfamily.jpg

    Je ne ferai pas tout un article sur cette communauté car vous pouvez trouver aisément plein d'informations sur Wikipedia ou d'autres sites mais je ferai un petit rappel sur les bases de la confection de ces poupées.

    Un des traits les plus distinctifs des poupées amish est qu'elles n’ ont pas de traits du visage.

    DSC01488.JPG

    L’histoire veut qu'une jeune fille Amish reçut une poupée d’un professeur. Quand elle l’a rapportée à la maison, son père a remplacé la tête de la poupée avec une vieille chaussette. Il lui a alors dit que «Dieu seul peut représenter les gens."

    Depuis lors, selon la tradition, tous les enfants Amish ont joué avec des poupées de chiffon qui n’avaient aucun visage.

    Dans certaines maisons Amish, il y avait quelques jouets pour les enfants. Certains jouets, tels que des poupées, ont été créés en enveloppant des morceaux de bois dans un tissu et elles étaient destinées aussi bien aux filles qu’aux garçons.

    DSC01490.JPG

    Il n’est pas rare de voir une poupée « garçon » Amish habillée avec une robe plutôt qu’avec des pantalons et une chemise. Les très jeunes garçons amish portaient souvent des robes comme leurs poupées. 

    Des poupées sur la frontière américaine ont été également fabriquées à partir de feuilles de maïs, vieux bouts de vêtements et même à partir de cuillères et de pinces à linge en bois enveloppées dans du tissu.

    Selon Linda Walsh, la poupée de feuilles de maïs est la poupée la plus ancienne fabriquée en Amérique par les pionniers qui sont surtout connus pour leurs poupées de chiffon sans visage : ils partagent donc cette caractéristique avec les Amish.

    Il est donc possible que la fabrication de ces poupées en bois ait évolué en même temps vers des poupées de chiffon pour ces 2 communautés.

    La plupart des vieilles poupées amish ont été faites avec un remplissage en coton très compact, parfois, de vieux chiffons, la paille était rarement utilisée.

    Si le fabricant de la poupée voulait un corps plus rigide, il suffisait de  placer un bâton à l'intérieur du corps. Les poupées ont souvent des coutures aux articulations du coude et du genou pour permettre une flexibilité de mouvement.

    Les poupées en tissu étaient fragiles, quelques vieilles poupées Amish ont été cependant conservées sur lesquelles on peut voir 4 ou 5 couches de tissu sur la tête ou le corps mais aussi les bras et les jambes: quand la poupée était trop sale, déchirée ou usée on la recouvrait d'un vieux chiffon de mousseline.

    Les tissus utilisés sont similaires à ceux que chacun portait : vieilles robes, chemises, cotons, linge de maison, mousselines et lainages aux couleurs monochromes

    Les caractéristiques du vêtement diffèrent parfois selon la communauté en ce qui concerne la couleur (Le jaune est très rare et seuls certains quilts de l’Ohio affichent cette couleur)

    Les couleurs soutenues et gaies sont réservées aux enfants et aux jeunes, (notamment le fameux bleu amish) alors que le vert olive, les bruns et les noirs sont utilisés pour les femmes d’âge mûr.

    Les femmes mariées sont vêtues de robes de couleur unie, d’un tablier noir, celui des jeunes filles est blanc. Elles portent un bonnet d’organdi blanc ou noir froncé à l'arrière, sorte de coiffe proche de la quichenotte du Pays Vendéen.

    Les hommes portent des chapeaux de paille pour tous les travaux ainsi que lors des foires publiques et un chapeau noir à larges bords pour les services religieux et les visites aux amis.

    Les pantalons noirs à pont sont tenus par des bretelles – pas de ceinture et les chemises sont de tissu uni : les vêtements tiennent par des agrafes et non des boutons.

    DSC01492.JPG

     J'ai réalisé ces petites poupées en mixant les patrons de 2 numéros de Magic Patch, le "Spécial Amish" qui propose aussi des quilts :

    DSC01497.JPG

    et un autre consacré à la fabrication d'animaux familiers mais qui propose aussi un modèle de poupée amish.

    DSC01498.JPG

     J'ai cousu la robe de la poupée dans un vieux drap que j'ai teint avec un colorant bio trouvé au salon PAF de Nantes il y a 3 ans, j'y avais acheté plusieurs couleurs en prévision de futurs ouvrages.

    Par contre je n'ai pas réussi à trouver de la paille pour fabriquer le chapeau du garçon surtout que pour les poupées il faut de la paille très fine ( j'ai eu le même problème pour faire un chapeau à la poupée Bleuette  )

    Amish-Mennonite-Mens-Natural-Straw-Hat-22-1-2.jpg

    Si vous connaissez des adresses où on peut s'en procurer je suis preneuse !

    Voilà la prochaine fois je vous parlerai de ce que le Père Noël a déposé dans mes chaussons.

    73077740_p.jpg

    271154243_252503420328810_2134958134687925559_n.jpg